Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

La neige est toujours plus blanche…

par   /   6 décembre 2013  /   Aucun commentaire

« La neige est toujours blanche de l’autre côté de la clôture… » – Anonyme

CHRONIQUE – COULIS de SAGESSES

J’aimerais vous transporter au coeur d’un petit moment de réflexion sur une question que nous avons tous débattus à un moment où l’autre, et qui se cadre bien dans l’esprit et la tradition de la saison.

Il s’agit d’un jeune employé qui se plaignait à son vieux patron du sort qui lui était réservé au service de ce dernier, et la réaction du patron aux doléances de son employé, livrées un 23 décembre en fin de quart…

« Je suis tanné de me prosterner en échange d’un salaire minable (le mot utilisé était nettement plus cru). En échange de ma paie, j’endure les sautes d’humeur d’un superviseur exigeant et capricieux, des politiques internes injustes, et je me fais bousculer par les nouveaux qui veulent avancer leurs carrières sans y mettre le temps ni les efforts. On m’oblige à composer avec des incompétents qui n’ont pas la moitié de mon ambition ni le quart de ma vision, si ce n’est que de polir ma chaise à ma place. Pendant ce temps-là, des gars comme toi… euh, dits donc, comment fait-on pour se créer une vie enviable comme la tienne? »

Le patron se retourna la tête pour dissimuler le sourire qui se dessina sur ses lèvres au terme de ce baratin, car la réalité était toute autre. Il profita de l’occasion offerte pour lui rappeler que « La neige semble toujours plus blanche chez le voisin… », mais en voyant que l’idée du jeune était déjà faite, son patron versa deux tasses de chocolat chaud avant de continuer…

« Votre journée débute et se termine à des heures fixes, sinon vous recevez une surprime, n’est-ce pas? » Lui demanda le patron. Le jeune y réfléchit un court moment, et avec un brin de réticence finit par acquiescer en hochant sa tête.

« De plus, votre situation vous confère un programme d’avantages sociaux plus ou moins généreux en cas de maladie, de grossesse, de mal aux dents, sans oublier des vacances prévisibles, un uniforme, et un petit bonus dans le temps des Fêtes, n’est-ce pas? »

Les yeux du jeune employé se retournèrent vers le plafond, mais au bout d’un autre moment, il hocha la tête de nouveau en reconnaissance de cette évidence.

« Sans vouloir vous vexer, mon cher Léo, vous ne voyez que la face de la médaille. Comme les vraies médailles, il y a un côté plus lustré que l’autre. Vous n’admirez que la façade de vos envies, soit son idéologie. Ce côté est certes bien poli, voire labouré, et il représente un personnage dont on a voulu honorer la mémoire en estampillant sa silhouette sur une pièce que tout le monde manipule à tour de rôle. »

« L’envers de cette médaille est plus rugueux; soit moins reluisant que sa contrepartie. Il représente, quant à lui, les sacrifices, le travail, les longues absences et l’incertitude d’une situation instable, incertaine et toujours à la merci des caprices d’une clientèle qui ne pense qu’à assouvir ses besoins du moment; une clientèle dont la loyauté est aussi fluide que ses besoins sont changeants. Ce côté représente le véritable prix de vos envies, et quoiqu’il s’agisse bien d’une vocation dans mon cas, il ne faut pas sauter trop brusquement aux conclusions sans en connaître les conditions préalables et le chemin parcouru pour s’y rendre si on veut éviter une première marche intimidante.

« Oui, » protesta t-il, « mais vous semblez vivre comme je ne peux que rêver de faire… ».

Le patron réfléchit un moment aux propos de son jeune employé avant de lui répondre, en pesant bien ses mots. « Pendant que vous tirez des comparaisons entre nos sorts respectifs, n’oubliez pas que toute chose a un prix, surtout le succès! Les avantages dont vous bénéficiez en tant qu’employé ne sont que de la poussière de lutin pour votre superviseur qui n’est pas couvert par le même régime qui vous protège si bien; ni moi, d’ailleurs. Plus tristement, la vie familiale de l’un et de l’autre est souvent reléguée aux oubliettes au profit d’une occasion, d’une affaire ou de rencontre. Tout passe avant soi, incluant votre boni du temps des fêtes. »

Le jeune employé ne savait trop quoi répondre, car son enveloppe était mieux garnie que d’habitude, incluant un mot personnel de remerciement signé par le patron.

« Comme la médaille et la pièce de monnaie, il y a deux facettes distinctes à la réalité. La première affiche ses récompenses, et l’autre les défis à relever pour en jouir, car ce sont les sacrifices qui soutiennent le succès, et le succès peut être un créancier impitoyable. »

Le jeune homme réfléchit pendant un court moment et demanda, « Alors, pourquoi se donner tant de peine? Ce n’est pas qu’une question de sous, alors? »

Le patron fixa son employé droit dans les yeux et répondit, « Il n’y a rien de plus valorisant que de déterminer sa mission dans la vie, et de la réaliser. Les sous ne sont que des outils avec lesquels on doit préparer le sentier! Il faut arriver à s’en détacher émotivement et intelligemment pour en jouir pleinement. Voilà l’une des énigmes du succès en affaires… et si vous persistez, vous arriverez à maitriser les autres, je vous le promets! » Lui confia le vieux patron avec un rire jovial…

« J’ai honte de vous avoir parlé ainsi, patron… je vous prie de me pardonner! »

Et le patron lui dit, d’un profond rire ventral, « C’est le prix de l’indulgence, cher Léo! Rappelez-vous que la valeur d’un homme ne se mesure pas à son argent, son statut ou ses possessions. Elle réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage et sa maturité. »

« Allez, finissez votre chocolat chaud et courrez vite vous préparer, car la liste de madame Kringle vous attend pour le contrôle d’usage… HO HO HO! »

Le lutin vida son chocolat chaud, se lécha les babines et offrit un dernier clin d’œil au patron avant de se retourner comme une toupie et disparaitre dans la nuit, et le vieil homme souriait jovialement.

Joyeux Noël à vous et aux vôtres! L’équipe de LA COULISSE se joint au Père Noël et à madame Kringle pour vous souhaiter d’accueillir une bonne et heureuse année 2014.

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

  • http://www.libres-et-heureux.com/10-lecons-de-vie-importantes
  • Historia – Les lutins du Père Noël
  • 10 leçons de vie importantes
  • « La mesure d’un homme, Monsieur, ne se trouve pas dans l’argent qu’il possède, la position qu’il occupe, le rang qu’il commande ni dans ses possessions. Ces choses ne signifient rien. La mesure d’un homme réside dans son caractère, sa sagesse, sa capacité, sa vivacité, son intimité, sa créativité, son courage, son intrépidité, sa perspective, son indépendance et sa maturity. Les uns vous impressionnent à l’outrance, mon cher Monsieur, ce qui me suggère que vous êtes sérieusement déficitaire dans les autres. » - Mark W. B. Brinton

Pour annoncer dans LA COULISSE, cliquez ICI

« LA COULISSE » vous offre un topo hebdomadaire sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais LA COULISSE ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

LA COULISSE lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

LA COULISSE vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à LA COULISSE pour un survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

Cadeaux de bienvenue

Une copie numérisée de l’oeuvre de Napoléon Hill…

« Réfléchissez et Devenez Riche » Cliquez ICI

… et un livre bien connu de Wallace D. Wattles…

« La Science de la Richesse » Cliquez ICI

Une gracieuseté de LA COULISSE

Quill_pen-150x150

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrîte dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient que vous partagiez votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à LA COULISSE.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété du lobbyisme pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce aujourd’hui la profession d'artisan des mots et de traducteur, répondant aux besoins de ses clients; les petits et les gros... les riches et les pauvres... les clients publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs. La nature de son métier en fait un conseiller judicieux.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés et appréciés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile lui a valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours vers sa vocation d’écrivain public et de traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée. À l'aube des technologies modernes, il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

À l'aide du magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), il offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine aux entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Spécialités : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français).

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services médicaux d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit à Saint-Eustache, Lachine, les Cantons de l’Est ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » est prête à véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES... changer le monde un mot à la fois!

Laisser un commentaire

  • Entrez votre adresse email pour vous abonner à « LA COULISSE » et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 4 autres abonnés

RECOMMANDATION DE LECTURE…

yoda6

L’humour… kossa donne?

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :